La réglementation

Contenu

Nouveau formulaire d’état des risques

L’état des risques naturels et technologiques doit figurer en annexe de tout type de contrat de location écrit, de la réservation pour une vente en l’état futur d’achèvement, de la promesse de vente ou de l’acte réalisant ou constatant la vente de ce bien immobilier qu’il soit bâti ou non bâti.

Un nouveau modèle d’état des risques entre en vigueur à compter du 1er janvier 2018.

Il informe l’acquéreur ou le locataire d’un bien immobilier en mentionnant les risques dont font état les documents références mis à disposition par le préfet. Il doit être accompagné des extraits de ces documents permettant de localiser l’immeuble au regard des risques encourus.

Au terme des article L. 125-5 et R. 125-23 à 27 du code de l’environnement, il est de la responsabilité du vendeur ou bailleur de bien immobilier de compléter le formulaire d’état des risques à partir des informations transmises par le préfet de département au maire de la commune où est situé le bien et de la fournir à leur locateur ou à leur acquéreur.

L’état des risques naturels et technologique peut être établi directement par le vendeur ou le bailleur ou avec l’aide d’un professionnel qui intervient dans la vente ou la location du bien.

Il doit être établi moins de six mois avant la date de conclusion de tout type de contrat de location écrit, de la réservation pour une vente en l’état futur d’achèvement, de la promesse de vente ou de l’acte réalisant ou constatant la vente du bien immobilier auquel il est annexé.

Il est valable pour la totalité de la durée du contrat et de son éventuelle reconduction. En cas de co-location, il est fourni à chaque signataire lors de sa première entrée dans les lieux. Le cas échéant, il est actualisé en cas d’une entrée différée d’un des co-locataires.