Influenza aviaire

Contenu

Mesures de protection contre l’Influenza Aviaire

 

Point de situation de l’IAHP H5N8 en France.

Des cas d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 ont été détectés chez des oiseaux sauvages et dans des élevages dans de nombreux pays d’Europe en octobre et novembre 2016. Une synthèse épidémiologique actualisée est publiée sur le site de la plateforme ESA

Le renforcement des mesures de biosécurité, à partir du 1er septembre 2017

Afin de prévenir le retour d’un nouvel épisode d’influenza aviaire dans le Sud Ouest de la France, les acteurs concernés doivent s’engager à respecter strictement des mesures de biosécurité renforcée dans leurs élevages. Cette mobilisation pour être efficace doit être collective.

Compte tenu, de la forte virulence de ce virus chez tous les oiseaux et des cas apparus en France, le Ministère de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt avait décidé de relever le niveau de risque au niveau « élevé » pour l’ensemble du territoire français.

Depuis le 4 mai 2017, le passage en risque négligeable lève les contraintes qui persistaient depuis le passage en risque modéré dans les zones classées à risque particulier (notamment les zones humides avec présence de faune sauvage). Ces contraintes portaient sur la tenue des rassemblements d’oiseaux, les compétitions de pigeons voyageurs et les lâchers de gibier à plumes et les conditions de confinement des volailles.

Cette évolution du niveau de risque ne modifie pas les conditions de mise en œuvre des mesures de contrôle de l’influenza aviaire adoptées précédemment vis-à-vis des élevages de volailles.

L’abaissement du niveau de risque vis-à-vis de l’avifaune sauvage en France ne signifie pas pour autant qu’il faut baisser la vigilance vis-à-vis du risque lié à l’influenza aviaire.

D’une part, le risque vis-à-vis de l’avifaune sauvage ne peut pas faire l’objet des mêmes mesures de maîtrise que pour les oiseaux domestiques : il faut donc rester très vigilant et poursuivre les efforts de surveillance.
D’autre part, si la situation chez les oiseaux sauvages évoluait défavorablement, il conviendrait de redéployer avec une bonne réactivité les mesures de protection des élevages prévues par la réglementation.

Cette décision entraine les mesures suivantes détaillées dans l’arrêté du 10 juillet 2017 modifiant l’arrêté du 8 février 2016.

Pour en savoir plus sur l’influenza aviaire :
- la page du ministère "le renforcement des mesures de biosécurité à partir du 1er septembre 2017"
- la fiche technique de l’OIE http://www.oie.int/fileadmin/Home/f...
- les mesures pour tous les détenteurs de volailles

 
 

Documents associés :