Contenu

Les enjeux

 

Dans le cas des mouvements de terrain lents, les victimes sont généralement peu nombreuses. En revanche, ces phénomènes sont souvent très destructeurs, car les aménagements humains y sont en effet fortement vulnérables. Les dommages aux biens sont ainsi considérables et bien souvent irréversibles.
Par exemple, les bâtiments et les réseaux peuvent résister à de petits déplacements mais subissent une fissuration (voir une fracturation) intense en cas de déplacement de quelques centimètres seulement.

Dans le cas des mouvements rapides, les vies humaines viennent généralement s’ajouter aux bâtiments dans la liste des enjeux vulnérables.

Dans tous les cas, les désordres peuvent rapidement être tels que la sécurité des occupants ne peut plus être garantie et que la démolition reste la seule solution.