Contenu

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes - 25 novembre

 

 

L’origine de la date du 25 novembre

A l’échelle mondiale, pas moins d’une femme sur deux a fait l’objet d’actes de violence de la part de son compagnon et une femme sur cinq a été victime ou menacée d’agression sexuelle. Plus de 80 % des victimes de la traite d’êtres humains sont des femmes et chaque année des centaines de milliers de femmes sont victimes de mutilations sexuelles.

Les violences envers les femmes, se présentent de diverses façons : violences domestiques, abus sexuels, rituels, crimes dits d’honneur, exploitation, esclavage, mutilations génitales.

De plus, on observe le recours dans certains conflits aux viols systématiques augmentant encore plus la violence faites aux femmes. C’est le cas notamment en République démocratique du Congo où l’ONU estime qu’en 2009 plus de 8 000 femmes ont été violées au cours du conflit. Ce chiffre devra sûrement être revu à la hausse, le viol des femmes et des enfants étant devenu une arme du conflit.

Le 17 décembre 1999, la résolution 54/134 de l’Assemblée des Nations Unies, a fixé le 25 novembre comme la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes. Cette résolution invite notamment les pays et les ONG à organiser des actions dans le but de promouvoir les droits des femmes et de sensibiliser le public aux situations de violences que vivent les femmes encore et toujours dans certains pays.

Pourquoi le 25 novembre ?

Le 25 novembre 1960, les trois soeurs MIRABAL, militantes contre le régime dictatorial furent brutalement assassinées en République dominicaine, sur les ordres du Chef de l’Etat, Rafael TRUJILLO. Elles se rendaient à la prison pour visiter leurs trois maris, détenus et suspectés d’organiser la révolution du pays. Paradoxalement, TRUJILLO qui pensait ainsi éliminer une menace directe à son régime n’a fait qu’accroître le climat de mécontentement. Environ un an plus tard, le 30 mai 1961, il est à son tour assassiné et la dictature est renversée,

Les militants en faveur des droits des femmes ont choisi en 1981 la date du 25 novembre comme journée de lutte contre la violence, en mémoire des trois sœurs Mirabal. Aujourd’hui encore leur souvenir, le souvenir de leur courage, permet de fédérer les personnes du monde entier le 25 novembre de chaque année. Hommes, femmes prenant position pour dire non, non à la violence, aux abus et aux mutilations.

Pour en savoir plus :